Environnement

Le projet a demandé de nombreuses études pour concilier le respect de l’environnement, l’aménagement du territoire ainsi que l’aspect culturel de Tanger. Pour unir le port et la ville dans un espace limité, plusieurs démarches ont été mises en œuvre :

  • L’optimisation des espaces publics et privés au niveau de la surface et de l’organisation.
  • La disposition des nouveaux bâtiments en prenant compte de l’impact visuel pour la ville, le port et la baie.
  • La sauvegarde et la restauration des monuments historiques et emblématiques de la zone pour garder l’esprit et l’aspect culturel du site.
  • L’équilibrage des fonctions urbaines afin d’en faire un site vivant et animé.
  • Le respecte de l’environnement tout au long de la reconversion du port.
  • L’installation de panneaux photovoltaïques pour couvrir une partie de la consommation énergétique des installations de la marina, le projet prévoit la mise en place de 7000m² d’ombrières solaires générant 1 Megawatt d’électricité.
  • Généralisation de l’eclairage LED.
  • Introduction d’un moyen de mobilité respectueux de l’environnement (le téléphérique)
  • Relocalisation des activités industrielles de la zone franche portuaire et transfert vers Tanger Free Zone

Quelques mesures respectueuses de l’environnement prises en phase travaux :

  • Déconstruction des bâtiments et récupération de tous les matériaux (concassage du béton pour obtenir des agrégats réutilisables).
  • Récupération des métaux ferreux ou non-ferreux, fenêtres, etc
  • L’épave enlevée de la passe sera échouée dans un autre endroit du fond marin avoisinant pour préserver son rôle de récif artificiel et préserver la biodiversité.
  • Le sable dragué pour l’aménagement du nouveau bassin du port de plaisance a été valorisé en tant que matériau de remblai pour le terre-plein ou réutilisé pour l’engraissement de plages érodées de la baie de Tanger.
  • Le traitement paysager privilégie des plantes d’origine locale ne nécessitant pas d’arrosage intensif.
Présentation des objectifs

L’étude d’insertion environnemental a abouti sur l’accord de la Commission Nationale d’Etude d’Impact (CNEI). Un dispositif de suivi et de contrôle a été mis en place durant toute la phase de réalisation. Celui-ci sera maintenu par la suite pour l’exploitation. En effet, pour respecter les caractéristiques bioclimatiques de la région, le système de végétation du port reconverti sera composé d’espèces propres à la zone de Tanger : pins maritimes, pins pinea et palmiers des Canaries. De plus, les espèces existantes déjà dans la ville de Tanger seront ajoutées : araucarias, ficus et caroubiers, etc.

L’installation photovoltaïque :

L’installation photovoltaïque se charge de transformer l’énergie solaire en énergie électrique, sous forme de courant continu proportionnel à l’irradiation solaire captée par le générateur solaire. Ce générateur photovoltaïque sera raccordé au TGBT (tableau général basse tension) du poste de transformation électrique 20KV/380V du maitre d’ouvrage via des onduleurs synchronisés avec le réseau AMENDIS. Ce poste alimente les bâtiments et installations de la SGPTV. Il est raccordé au réseau MT d’AMENDIS.

Dans le cas où la production dépasse la consommation interne, le système doit permettre de gérer la surproduction en contrôlant la part injectée dans le réseau d’Amendis (Réseau Electrique Public) de 0% à 100% pour respecter la réglementation présente et future.

L’ombrière :

L’ombrière fait 7000 m² couvert située dans les zones de pré embarquement et les zones d’attente pour véhicules et passagers.

Ombrière

Poursuivre la visite